Retour au format normal


Alain Touraine expliqué aux enfants (et à leurs parents)
"Sous le lourd nuage de la finance mondiale ..."

6 décembre 2012

par Jean Bourdariat

Autrefois il y avait des croyances …

  • … les gens pensaient que les rois étaient désignés par Dieu ; les paysans faisaient bénir les champs pour que la récolte soit bonne ; des peuples qui se pensaient supérieurs devaient apporter la civilisation aux indiens et aux africains ; le pape était infaillible (il ne pouvait pas se tromper) ; des dictateurs disaient avoir le droit de tuer des gens pour leur bien …

Autrefois il y avait des « groupes sociaux » …

  • … dans ces groupes, il y avait les « classes sociales » : les paysans, les ouvriers, les employés, les artisans, les bourgeois, les nobles ; il y avait les pauvres, les riches, et entre les deux la classe moyenne ; il y avait les militaires et les religieux, les fonctionnaires et les banquiers, les instituteurs et les médecins, les notaires et les artistes, les artisans et les syndicalistes, les inspecteurs des finances et les ingénieurs des mines, … ; à l’intérieur de chaque groupe, les gens se retrouvaient, se parlaient, expliquaient pourquoi leur groupe était important …

Autrefois il y avait un monde d’hommes …

  • … depuis Adam et Eve, l’homme y tenait la première place, avec la femme à ses côtés pour prendre soin de lui, des enfants et de la maison ; dans presque tous les pays, chez les chinois, les aztèques, les romains, les celtes, les grecs, les européens, les africains, les russes, les japonais, dans toutes les religions, les chrétiens, les musulmans, les juifs, les bouddhistes, l’homme avait plus de droits que la femme, la femme était soumise à l’homme …

Aujourd’hui notre monde change à toute vitesse …

  • … ce n’est plus le monde dans lequel vos parents sont nés, et moins encore celui de vos grands-parents ; à leur époque, les gens vivaient dans une ville, une région, un pays dont ils s’éloignaient peu ; sans ordinateur, ils avaient peu d’information sur ce qui se passait de l’autre côté du monde ; voyager en avion coûtait cher ; parfois on mettait en prison les gens qui donnaient leur avis ; les jeunes se mariaient avec quelqu’un de leur village ou de leur région ; on n’apprenait pas d’autre langue que sa langue maternelle …

Aujourd’hui il y a la modernisation du monde …

  • … d’immenses réseaux couvrent la planète en longs tuyaux où circulent des quantités de données ; des usines à ordinateurs trient et classent des informations sur tout, les gens, les employés, les enfants, les commerces, les écoles, les hôpitaux, les bandits, les avions, les vaches, les poissons, la nourriture, l’argent, les banques, les usines, les associations de pêcheurs à la ligne, votre gâteau d’anniversaire, votre rendez-vous de médecin …

Aujourd’hui il y a tout ce que cette modernisation vous apporte à vous, enfants …

  • … vous pouvez obtenir des appareils extraordinaires imaginés et fabriqués à des milliers de kilomètres ; sur vos ordinateurs et téléphones, vous pouvez retrouver tout de suite la date du premier album des Beatles, les heures d’ouverture de la piscine, la chanson préférée d’un camarade de classe, votre emploi du temps au collège, la vie de Victor Hugo ou celle de Michael Jackson, le métier de votre maman, les animaux en voie de disparition, … ; vous pouvez savoir immédiatement où retrouver vos ami(e)s, voir la photo d’un nouveau copain, écouter le dernier tube de votre artiste préférée, préparer un exposé …

Aujourd’hui il y a tout ce que la modernisation permet à des hommes ambitieux et déterminés …

  • … peu nombreux, qui recherchent plus que tout le pouvoir et l’argent, et qui comme vous, mais plus que vous, savent accéder aux informations sur les gens qui travaillent, ceux qui font leurs courses, la quantité de blé ou de riz qui pousse, les bateaux qui naviguent sur les océans, les passagers qui volent dans les avions, ce qu’on raconte au téléphone, l’essence qu’on met dans les réservoirs, les ouvriers et les employés qui travaillent, les chômeurs qui ne travaillent pas, les désirs des gens, les bénéfices ou les pertes des entreprises, l’argent des banques, …

Mais aujourd’hui ces hommes n’ont pas su régler toutes sortes de problèmes compliqués …

  • … la température de la planète qui augmente, les espèces animales qui disparaissent, les villes et les océans qui sont pollués, les inégalités entre riches et pauvres, la violence dans la rue ou à la maison, les paysans sans terre, les gens qui n’ont pas assez à manger ; ils ont laissé se répandre sur le monde le nuage noir de la finance sans territoire, provoquant des tempêtes économiques qui atteignent tout le monde, sauf eux, …

Heureusement le monde moderne vous permet d’être plus libres qu’aucun enfant ne l’a été avant, …

  • … éduqués, informés, aucune croyance ne vous est imposée, vous pouvez choisir celle que vous voulez, ou n’en choisir aucune ; libres, vous n’êtes plus enfermés dans un groupe social ; jeunes filles, libres, vous n’êtes plus soumises à l’homme …

Maintenant, ainsi libérés, vous les enfants pouvez reconnaître les trois êtres qui sont en vous …

  • … le « moi » secret de vos pensées et de vos sentiments ; le « je » qui agit, parle, travaille à l’école, manipule sa console de jeux, discute avec ses copains ; la « conscience » [1] qui sait que vous, enfant, avez des droits, des droits humains ; comment ces trois êtres se parlent à l’intérieur de vous ? vous pouvez les observer, comprendre comment ils fonctionnent entre eux, et cela vous aidera aussi à mieux comprendre les autres …

Aujourd’hui les droits que vous, les enfants, avez sont des droits humains …

  • … des droits humains réciproques : le droit d’être respecté et pour les autres (vos copains, les profs, les parents) d’être respecté aussi ; de réaliser vos désirs et d’aider les autres à réaliser les leurs ; de dénoncer les injustices que vous voyez et de comprendre celles que vous ne voyez pas ; de bénéficier de tous les progrès et d’apporter de nouveaux progrès, (même tout petits) ; et pour les plus défavorisés, le droit de n’être pas des esclaves, …

Aujourd’hui vous les filles …

  • … (mais aussi les garçons qui décideront de vous suivre) vous pouvez recoller les morceaux qui ont été séparés par les hommes qui dirigent le monde et qui font qu’il ne va pas bien ; et même, vous seules pouvez le faire, pas les hommes qui ne changeront pas ; vous pouvez agir tout en écoutant vos sentiments, avancer avec volonté en faisant attention aux autres, trouver une idée géniale et l’utiliser pour le bien-être des gens, être au travail et bien vivre en même temps.
  • … c’est difficile, heureusement 99% des humains attendent un changement ; pendant des milliers d’années, les hommes ont dominé le monde et abîmé la planète, ils n’arrivent plus à la réparer, pourtant ce sont toujours les hommes qui tiennent les leviers de commande les plus importants … ; aujourd’hui vous n’êtes plus dominées, et c’est vous qui allez tirer le monde d’affaire. Parce qu’il n’y a plus que vous et les trois êtres qui sont en vous pour prendre tous ces problèmes par le bon bout ... [2]

Jean Bourdariat


[1] Alain Touraine utilise le terme « sujet », qui est un peu compliqué à comprendre dans ce cas, c’est pourquoi il a été remplacé ici par le mot « conscience ».

[2] Les séminaires d’octobre et de novembre 2012 d’Alain Touraine ont été filmés et seront bientôt accessibles sur le site des archives de la Fondation Maison des Sciences de l’Homme, http://www.archivesaudiovisuelles.fr/





Alain Touraine expliqué aux enfants (et à leurs parents), Lawson
19 août 2015

very clear explanations by Alain Touraine, we got an idea about global finance. dui lawyer minneapolis


Alain Touraine expliqué aux enfants (et à leurs parents), Adrien
22 février 2013

J’aimerai voir les longs tuyaux qui couvrent la terre avec les donnnees des ordinateurs dedans


Alain Touraine expliqué aux enfants (et à leurs parents), vanessadenfer
3 janvier 2013

est-ce que nous les filles nous avons envie de recoller les morceaux comme vous dites ? débroullez vous les garçons. Vous avez mis le pétard. nous on a autre chose à faire, bien plus intéressant que vos histoires.


Alain Touraine expliqué aux enfants (et à leurs parents), P’tit coup d’oeil / http://clindoeil21.canalblog.com
15 décembre 2012

très intéressant parce que ce texte explique bien comment c’était avant et comment le monde évolue.